La centrale biomasse de Metz-Chambière démarre

Afin de faire face aux nouveaux besoins de production pour son réseau de chauffage urbain en plein développement, UEM crée, à Metz-Chambière, l’une des plus importantes unités de production thermique et électrique à partir de biomasse en France.

Après avoir balayé de nombreuses solutions, le choix final s’est logiquement porté sur la mise en place d’une centrale utilisant la biomasse.

Ce projet nécessite un investissement de 45 à 50 millions d’euros et s’inscrit parfaitement dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Il permettra l’extension du réseau de chauffage urbain de Metz, lequel deviendra l’un des plus importants réseaux en France avec une part d’énergies renouvelables de 60%.
Composée d’une chaudière d’une puissance thermique de 45 MW produisant de la vapeur à partir de plaquettes de bois et d’une turbine à contre pression d’une puissance de 9,5 MWe, la centrale biomasse produira de l’électricité à hauteur de 44 millions de kWh par an, soit la consommation de 10 000 ménages, avant de recéder la vapeur résiduelle au réseau de Metz, avec un rendement global voisin de 80%.

L’énergie produite par la centrale biomasse est issue du bois, un combustible produit localement, renouvelable, et présentant un bilan neutre pour l’environnement.

Les 100 000 tonnes de plaquettes nécessaires au fonctionnement de la centrale se répartissent ainsi :

– 68% de plaquettes forestières majoritairement issues de l’exploitation forestière dans un périmètre de 100 km maximum
– 20% de bois de récupération propres issus des centres de tri de déchets
– 12% d’écorces et de résidus de scieries

La filière d’approvisionnement est constituée en collaboration avec l’Office National des Forêts, la Coopérative forestière Forêts et Bois de l’Est pour les forêts privées et des opérateurs locaux dans les domaines forestiers et de l’environnement.

Le projet de centrale à biomasse UEM, couplé à sa volonté de développer de façon conséquente son réseau de chaleur (Quartier de l’Amphithéâtre, le nouvel Hôpital CHR de Mercy et autres projets actuellement à l’étude) s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’effet de serre, de la promotion des énergies renouvelables et de la maîtrise de l’énergie. Il permet de remplacer la consommation actuelle de près de 20 000 tonnes de charbon par an et de présenter un bilan carbone neutre pour l’environnement.

Enfin, on relèvera l’impact direct sur la création ou le maintien d’emplois locaux. En effet, ce ne sont pas moins de 57 emplois maintenus ou créés dans la filière bois et 80 liés à la construction de la nouvelle centrale.

Les travaux démarrés en Avril 2011 sont en train de s’achever et la centrale biomasse de Metz-Chambière commence à entrer en service.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :