Le cimetière militaire du Faubourg-Pavé et le monument aux enfants de Verdun

La ville de Verdun fut l’objet de plusieurs sièges dont notamment la très meurtrière bataille de Verdun lors de la Première Guerre mondiale. De ce fait, plusieurs monuments et cimetières ont été érigés à la fin du conflit en mémoire aux combattants.

Le cimetière du Faubourg Pavé est une des 19 nécropoles nationales de la bataille de Verdun. 5 516 corps y sont inhumés. Parmi eux, 4 852 sont morts durant la Grande Guerre, dont 14 Russes, 1 Roumain, 1 luxembourgeois, 1 Indo-chinois et 1 Chinois. Un monument est dédié aux aviateurs.

Ce cimetière possède également « le carré des 7 Inconnus » rappelant ainsi la cérémonie du choix du Soldat Inconnu du 10 novembre 1920. C’est là que reposent, sous une grande croix, les sept « inconnus » qui figuraient parmi les huit soldats non identifiés rapatriés des principaux champs de bataille. Le huitième, reposant sous l’Arc de Triomphe, fut choisi par le soldat Thin à la Citadelle souterraine de Verdun.

A proximité de l’entrée, on trouve le Monument aux Déportés et Fusillés devant lequel est inhumé un résistant inconnu fusillé quelques jours avant la libération de Verdun en 1944 par la GESTAPO à Tavannes.

Le monument aux enfants de Verdun est érigé au cœur de la ville en 1928, non loin de la Porte Chaussée. Celui-ci a été construit par l’architecte Forest et le sculpteur Grange et honore les Verdunois Morts pour la France. Une plaque descriptive y est apposée : « Ce Monument symbolise la célèbre devise de Verdun 1916 : « On ne passe pas ». Cinq soldats de différentes armes, au coude à coude,  forment un mur contre lequel est venu se briser s’assaut ennemi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *