L’ancien circuit automobile de Reims-Gueux (51)

Goudron, odeur de gomme brûlée et vieilles mécaniques se retrouvaient jusque dans les années 1970 sur le circuit de Reims-Gueux, connu également sous le nom de circuit de Reims qui était un circuit de forme triangulaire spectaculaire situé à environ 5 km à l’ouest de Reims entre les villages de Thillois et de Gueux. D’un tracé de 7,816 kilomètres de long, il empruntait deux routes départementales et une portion de la route nationale 31. Il est classé au patrimoine monumental français.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Le circuit fut utilisé pour la première fois en 1926 (vainqueur François « Lescot ») pour le deuxième Grand Prix de la Marne organisé par l’Automobile Club de Champagne (la première édition avait eu lieu l’année précédente à quelques kilomètres de là, dans un village à l’est de Reims, à Beine-Nauroy). Treize ans après, en 1938, l’Automobile Club de France l’utilisera pour le Grand Prix de France et la première course de Formule 1 officielle sera courue en 1950.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Le circuit était constitué de trois longues lignes droites de la RN31, de la CD26 et de la CD27 et de trois virages Gueux, La Garenne et La Bonne Rencontre. Les équipes de course se sont efforcées de maximiser la vitesse constante de leurs voitures. De nombreuses batailles se sont ensuivies constituées de glissades et de vitesses élevées. Les organisateurs ont par la suite abattus les arbres des bords de route et de vieilles maisons ont été démolies afin de créer des échappatoires et permettre au circuit d’être encore plus rapide.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

En 1952, décision est prise d’éviter le village de Gueux et de créer une extension. La modification se fera en deux temps. Tout d’abord la bretelle évitant le village ramène la longueur du circuit à 7,198 kilomètres. C’est sur ce tracé que Jean Behra fera triompher Gordini lors du Grand Prix de la Marne. En 1953, la bretelle nord est achevée et la longueur du tracé a été portée à 8,347 kilomètres puis l’année suivante à 8,301 kilomètres suite à la légère modification du virage de Thillois. Avec l’extension, le circuit est composé de la RN31, la CD27, la Bretelle Sud et de la nouvelle Bretelle Nord et comporte cinq virages : Gueux (également nommé le Calvaire), Annie Bousquet, la Hovette, Muizon et Thillois.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Le circuit a été utilisé pour la dernière fois par des Formule 1 en 1966, le dernier meeting (avec des courses de F2, F3, R8 Gordini et Critérium FFSA) en 1969 et la dernière compétition (Championnat de France de moto) le 11 juin 1972.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Le circuit sera fermé définitivement en 1972 à la suite de problèmes financiers devenus insurmontables. Il aura accueilli quatorze Grand Prix de France de Formule 1 dont plusieurs hors championnat.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

De nos jours, une grande partie des stands et une partie du tracé (le virage de Muizon a été supprimé) sont encore visibles à ce jour. Une association, Les Amis du Circuit de Gueux, œuvre pour la sauvegarde de ce patrimoine régional et pour conserver les traces de ce circuit mythique et apprécié des concurrents de l’époque.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Du 21 au 23 septembre 2007, le circuit a accueilli le « 1er Week-End de l’Excellence Automobile » au milieu d’infrastructures partiellement rénovées. De nombreux véhicules d’époque ont pris part à la manifestation, incluant des démonstrations et des courses historiques. La Mercedes-Benz W196 avec laquelle Fangio gagna sur ce circuit en 1954 était présente, pilotée par Jean Alesi. Parmi les autres personnalités du sport automobile il y avait David Piper avec sa Ferrari 275 LM, voiture avec laquelle il termina septième aux 24 Heures du Mans 1968, Jean Pierre Jarier, Simon Jean-Joseph ou encore Jean-Louis Moncet. L’auteur du livre Circuit de Reims, Patrick Sinibaldi, fils d’un ancien joueur du Stade de Reims était également présent.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Le succès ayant été au rendez-vous, une seconde édition s’est déroulée du 12 au 14 septembre 2008 avec encore pour invité vedette Jean Alesi. Il a conduit la Mercedes-Benz W196 de Juan Manuel Fangio de 1955.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

La troisième édition a eu lieu les 26 et 27 septembre 2009 avec, entre autres, Bruno Saby, Henri Pescarolo, Jean-Pierre Jabouille, Giacomo Agostini et Phil Read.

Le circuit est encore beaucoup utilisé pour des séances photos pour des revues de voitures anciennes.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

Le 10 décembre 2007, à l’issue du conseil municipal de Gueux, le projet de reconstruction d’un circuit permanent autour de l’ancien tracé est abandonné.

L’association qui préserve et entretien les vestiges du circuit, Les Amis du Circuit de Gueux, vient de lancer un nouveau chantier de restauration de l’ancien bâtiment qui était utilisé comme atelier-garage.

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

L'ancien circuit automobile de Gueux (51).

2 Comments on L’ancien circuit automobile de Reims-Gueux (51)

  1. Bravo pour cet article bien détaillé… en tout cas, ces bâtiments sont assez insolites perdus en plein milieu de la campagne mais c’est un magnifique cadre pour faire des photos avec son automobile !

    • Merci. 🙂
      Effectivement, le cadre est assez sympa pour faire des séances photos pour des voitures. Je crois même savoir que l’endroit est assez prisé par certaines revues automobiles consacrées aux anciennes mécaniques.

1 Trackback / Pingback

  1. L'ancien circuit automobile de Reims-Gueux (51)...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :