Une unité de gazéification pour le campus fibre d’Epinal

Le site du Campus Fibres vient d’implanter sur son emprise foncière une unité de gazéification destinée à des travaux de recherche sur ce process.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

A côté de la récente unité de production de chaleur par biomasse pour l’Université des technologies du bois vient d’être construit tout récemment une nouvelle unité de gazéification. Le gaz de synthèse ainsi produit grâce à la matière première du bois (syngaz) sera brûlé dans une chaudière spécifique afin d’effectuer des travaux de recherche sur ce process.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

La gazéification est un processus à la frontière entre la pyrolyse et la combustion. Celui-ci permet de convertir des matières carbonées ou organiques en un gaz de synthèse combustible, composé majoritairement de monoxyde de carbone (CO) et de dihydrogène (H2), contrairement à la combustion dont les produits majoritaires sont le dioxyde de carbone (CO2) et l’eau (H2O).

Les « syngaz » également appelés gaz de synthèse, gaz synthétiques ou gaz de gazogène, peuvent être produits à partir de différentes matières contenant du carbone. Elles incluent notamment la biomasse (gaz de bois), les matières plastiques, le charbon, les déchets ménagers ou matières similaires. Historiquement, les gaz de ville étaient utilisés pour alimenter de nombreuses résidences en Europe, et dans d’autres pays au cours du 20ème siècle.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Les gaz de synthèse sont créés par la gazéification ou la pyrolyse de matériaux carbonés. La gazéification implique de soumettre ces matières à de hautes températures, en présence contrôlée d’oxygène et avec seulement une combustion limitée pour fournir de l’énergie thermique pour alimenter la réaction. La gazéification peut se produire dans des cuves d’origine industrielle, ou peut être effectuée in situ dans le gaz de la gazéification souterraine (UCG). Tandis que le combustible alimentant le gazogène est d’origine biologique récente, tel que les déchets de bois ou organiques, le gaz produit par le gazogène est considéré comme renouvelable, de même que l’énergie produite par sa combustion. Lorsque le combustible alimentant le gazogène est un flux de déchets, sa conversion en énergie par ce procédé a l’avantage combiné de la conversion de ces déchets en produits utiles.

La nouvelle structure, d’une surface de 200m² est en cours de mise en service.

Construction d'une unité de gazéification à Epinal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :