L’ancienne ligne ferroviaire Saint-Maurice-sur-Moselle – Wesserling

Le projet de percement du plus long tunnel ferroviaire de France sous le col du Bussang était né de la volonté de rapprocher Mulhouse de Paris et de relier les lignes existantes dans les vallées vosgiennes et alsaciennes. Retour sur ce titanesque projet qui n’aura finalement jamais réussi à voir le jour avec ce complément d’informations et de photographies qui font suite à la page déjà existante sur TransVosges consacrée au tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

Une de ces deux lignes ferroviaires, la ligne Mulhouse – Thann, fut mise en service en 1839, il s’agissait alors de la troisième ligne ferroviaire sur le sol français. Le prolongement jusqu’à la commune de Lutterbach dans le Haut-Rhin fut mise en service quelques années plus tard. Le 25 novembre 1863.

En 1864, le Conseil Général des Vosges se prononce en faveur d’une ligne ferroviaire à vocation nationale Mulhouse – Remiremont par le col de Bussang. Après maintes décisions politiques sur le choix du tracé (trois itinéraires étaient en course dans le projet : via Cornimont, via La Bresse ou via Bussang), en juillet 1868 un accord fut trouvé entre l’Etat et la Compagnie Ferroviaire de l’Est. La déclaration d’utilité publique fut signé le 11 juillet 1870. Cependant, le 19 juillet de la même année la France entre en guerre avec la Prusse et un premier contre temps au projet est déjà sur les rails. A la fin du conflit, l’Alsace devient allemande, le projet est donc gelé.

De l’autre côté des Vosges, la ligne Remiremont – Saint-Maurice-sur-Moselle fut mise en service le 7 octobre 1879. Le prolongement jusqu’à Bussang sera inauguré en 1891.

En 1918, à la fin de la première guerre mondiale, l’Alsace est rendue à la France. Les pourparlers en vue de la réalisation de la ligne ferroviaire peuvent donc recommencer. Une deuxième déclaration d’utilité publique voit le jour le 2 mars 1920. Le projet prévoit de relier Saint-Maurice-sur-Moselle dans les Vosges à Wesserling dans le Haut-Rhin grâce, entre autres, à un tunnel de 8287m de long à double voies, qui aurait alors été le plus long ouvrage souterrain de France. Le coût des travaux est estimé à l’époque à 200 millions de francs français. Les travaux peuvent enfin commencer en octobre 1932.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

En 1935 les travaux furent cependant stoppés, faute de crédits suffisants. En apparence pourtant puisque la vraie raison de l’arrêt des travaux est surtout la dégradation de la situation politique en Allemagne toute proche. La situation géopolitique de l’Europe changeante, la création d’un nouvel axe de traversée directe des Vosges était alors donc remis en question. A ce moment le tunnel était percé sur la moitié de sa longueur, soit 4504 mètres.

Le tunnel ne restera vide cependant pas longtemps puisqu’en 1944, l’occupant allemand y installe une usine d’armement pour y construire ses fameux missiles aériens V1 et V2. L’emplacement est idéal, à l’abri des bombardements des alliés. Les nazis transformèrent ce lieu en un tunnel de l’horreur et y installent le KL Natzweiler – Block W – Baustelle U (camp de concentration Natzwiller-Struthof – bloc Wesserling – chantier Urbès. L’entrée du tunnel est alors entièrement transformée en blockhaus fortifié impénétrable et camouflé à travers la roche de la montagne.

La fin de la deuxième guerre mondiale correspond également à la fin des espoirs pour l’achèvement du tunnel. En France dès les années 1950 la tendance est claire : les lignes ferroviaires régionales non rentables doivent fermer. Dans ce contexte la reprise des travaux est inimaginable.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

La ligne inachevé Saint-Maurice-sur-Moselle – Wesserling est donc restée dans l’état de 1935. Tous les ouvrages d’arts étant construits côté Alsacien avec notamment le magnifique viaduc d’Urbès au pied du tunnel en grès rose des Vosges qui est incontestablement la pièce maîtresse de cette section. Les remblais du viaduc ont malheureusement été supprimés en 1994, les gravas ayant été réutilisés pour servir de remblais au contournement de Saint-Amarin sur la RN66. La totalité des autres ouvrages d’art, ponts-rails, murs de soutènement, passerelles, qui ont été effectivement construits le long du parcours, sont toujours intacts et témoignent de cette heureuse époque en rappelant aux promeneurs la présence d’une voie ferrée malheureusement inachevée.

Le viaduc mesure 20 mètres de haut. Il fait 37 mètres de longueur et comporte trois arches de 10 mètres d’ouverture. Il est construit en béton recouvert d’un parement en grès des Vosges. Il était initialement relié au tunnel par un remblai large à la base de 75 mètres et était prévu pour recevoir deux voies.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

L'ancien projet de la voie ferroviaire d'Urbès et ses ouvrages - viaduc et tunnel.

Pour aller plus loin sur le sujet, vous pouvez consulter cet article sur TransVosges également ainsi que ces sites Internet remarquables :

Le tunnel d’Urbès, camp de concentration nazi
Histoire du Rail : liaisons Trans-Vosgiennes

1 Comment on L’ancienne ligne ferroviaire Saint-Maurice-sur-Moselle – Wesserling

  1. Pour aller plus loin sur le sujet, voir aussi cet article sur TransVosges : https://transvosges.com/2013/01/29/le-tunnel-ferroviaire-durbes/ 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :