La fête des images en met plein les yeux à Epinal !

La première édition de la fête des Images d’Epinal vient de s’achevée ce dimanche. Retour sur ce nouvel événement d’envergure qui en aura mis plein la vue aux Spinaliens durant tout le week-end !

 

La première édition de la fête des Images a officiellement été lancée jeudi soir. Et c’est fort logiquement une image qui a été inaugurée pour ce baptême, un graffiti plus précisément puisque c’est une œuvre de l’artiste de street art Dan23 qui a été dévoilée rue Saint-Michel devant la Plomberie sur un nouveau mur d’expression libre artistique. Il s’agit en fait du 14e mur investi par l’association Le Mur, le premier et le plus célèbre étant celui de Paris, le mur Oberkampf. A noter, pour l’anecdote que la genèse de ce mur est spinalienne puisqu’en 1994, la Lune en parachute avait invité des artistes à peindre des panneaux installés place des Quatre-Nations qui avaient marquer les esprits.
Une œuvre éphémère qui sera recouverte régulièrement par de nouvelles créations tous les deux à trois mois environ.

Dans un second temps, c’est du côté de la place des Vosges et de ses façades que s’est déroulée la suite des festivités. Alors que ce n’était qu’une avant-première du spectacle de Damien Fontaine qui était annoncée, la foule des grands soirs était déjà au rendez-vous place des Vosges. Ce sont les lumineuses créations des candidats du concours mapping lancé par Image’Est et Cinestic qui ont habillé en premier les façades. Sur le thème du merveilleux, trois candidats, Elodie Parachini, étudiante en arts de Metz, Clément Kam, vidéaste de Strasbourg et Valérie Saint-Jean, vidéaste québécoise, ont inondé les bâtiments de vidéos dont chacun a pu se faire son interprétation. C’est un jury présidé par Jean-François Zurawik, directeur de la fête des Lumières de Lyon, qui les départagera ce jour. Ce sont ensuite venues les œuvres des enfants de l’atelier mapping d’Image + qui ont bariolé à leur tour une façade d’une réalisation rythmée et pleine de fraîcheur entre pluie, neige et soleil.

C’était enfin à l’enfant du pays, Damien Fontaine, d’entrer en scène pour une mise en bouche des plus explosives, tant en termes de couleurs, que de mise en scène, que de créativité des étudiants de l’Esal (Ecole supérieure d’art de Lorraine) qui se sont approprié d’anciennes images d’Epinal. Le spectacle gratuit de sons et lumières a été projeté deux nouvelles fois les vendredi et samedi soir à 22 h 30 devant une foule toujours plus importante venue admirer le show grandiose et magnifique de cette première édition, qui en promet déjà d’autres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :