C’est parti pour 10 jours de démolition rue Saint-Michel à Epinal

A partir d’aujourd’hui, et pendant une dizaine de jours, le bas de la rue Saint-Michel est totalement fermée à la circulation automobile et piétonne en raison du chantier de démolition de plusieurs anciens immeubles.

La démolition des immeubles des numéros 11 à 17 rue Saint-Michel vient de démarrer cette semaine à l’occasion des vacances scolaires de Pâques, lorsque la circulation est moins intense. Un chantier qui oblige une fermeture totale de toute circulation automobile et piétonne entre le bas de la rue Saint-Michel et le chemin de la Colombière (parc du château) pour des raisons de sécurité. Des déviations ont donc été mises en place pour les véhicules via la voie Carpentier et le faubourg d’Ambrail. La ligne de bus n° 7 du réseau Imagine est également déviée pendant la durée des travaux et les arrêts Emile Durkheim, BMI et Patinoire ne sont pas desservis.

L’entreprise Xardel est en charge du chantier qui commence par la démolition de l’ancienne chapelle de Saint-Jean de Jérusalem dont les derniers vestiges ont été ouverts exceptionnellement au public le dimanche 26 mars dernier.

Pour la petite histoire, la chapelle de Saint-Jean de Jérusalem d’Epinal, rattachée à la commanderie de Robécourt (88), aux confins des département de la Haute-Marne et des Vosges, et, par conséquent, à la province de France, compte sans doute parmi les plus anciens établissements hospitaliers de la région. Elle est une première fois mentionnée en 1194, puis en 1240 dans une charte où il est clairement fait mention des « frères de la maison hospitalière » et est parfaitement localisée, en 1455, dans le faubourg, près de la porte de la Fontaine. En revanche la première indication sur l’existence d’un hôpital date de 1498, comme celle du cimetière qui le jouxte, dans lequel sont « portés en terre ceux du faubourg de la porte de la Fontaine ». L’ensemble était doté d’une chapelle explicitement mentionnée en 1516. Elle existe toujours en 1793 mais ne figure plus sur le cadastre napoléonien en 1818. Sa disparition est contemporaine de l’éclatement de l’ordre à la charnière du XVII et du X8Xème siècle. Des fouilles archéologiques, réalisées en 2000, lors de l’aménagement du parking de la rue d’entre-les-deux-portes et du rond-point, ont permis d’observer les vestiges de la nef de la chapelle, de maisons médiévales et du cimetière dont une trentaine de sépultures. Inclus dans la masse bâtie, le chœur était la dernière partie encore visible de cet édifice qui conservait, en dépit de quelques aménagements, toutes les caractéristiques architecturales et esthétiques de l’époque romane.

Cette démolition fait suite au projet de construction d’un nouveau parking de stationnement en ouvrage d’environ 200 places sur la rive droite de la Moselle qui est dans les tuyaux depuis quelques années déjà. Ce n’est pas par hasard si la Ville a acquis les immeubles concernés via l’EPFL (Etablissement Public Foncier de Lorraine) au cours des dernières années en vue de leur requalification.

Et puis, surtout, ce projet est accéléré pour rendre piétonnes en 2018, après des travaux de requalification, les places de l’Atre et Edmond-Henry (entre le Tribunal de Grande Instance et la Basilique Saint-Maurice). Deux places qui représentent environ 50 places de stationnement actuellement et dont le transfert se fera dans le nouveau parking en ouvrage de la rue Saint-Michel (probablement géré par Q-Park, qui a déjà en charge la gestion des autres parkings en ouvrage dans la ville).

A noter que l’offre de stationnement dans l’hyper-centre spinalien est actuellement d’environ 4.300 places.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :