L’ancien Cinéma Palace d’Epinal

RIO, MAJESTIC, ROYAL, EDEN, LA FAMILIALE, VOX et déjà PALACE Théâtre, voilà un joli travelling à effectuer sur les « lumières de la ville » aujourd’hui éteintes. Si la « cité des images » est, peut- on dire, privilégiée en matière de cinéma depuis la mise en place du PALACE et de son complexe de toute beauté, il est intéressant d’effectuer un remake dans le passé auprès de ses ancêtres.

La 1ère séance publique de cinéma à Paris a lieu le 28 décembre 1895. Six mois plus tard, dès le 20 juin 1896, Epinal ouvre, pendant deux semaines, une salle rue Aubert.

Ensuite tout se passe à la fête de la St-Maurice (le cinéma est alors une « attraction » foraine) et dans certains cafés avisés : l’Etoile (l’actuel Crédit Mutuel de la rue des Etats-Unis), le Casino (rue de la Maix, aujourd’hui Les Fines Herbes), La Maison du Peuple (brasserie du Cours, rue Gambetta)…

La première véritable salle permanente, l’Excelsior, ouvre en 1911, rue de la Gare (des Etats-Unis) : devenue le Royal, elle fermera ses portes en 1970.

La seconde est le Palace-Théâtre : programmé en 1914, retardé par la guerre, le temple du music-hall spinalien, également dévolu au cinéma, ouvre ses portes le 8 septembre 1917 avec trois actes de Faust entrecoupés de courts-métrages.

Les Spinaliens fréquenteront aussi le Majestic (rue Rualménil, qui deviendra le Rio), le Vox (quai des Bons-Enfants), le Concorde (inauguré le 30 juin 1970 et fermé vers 1980 à la suite d’un incendie).

Sans oublier d’autres « petites » salles de quartier : le Lux (salle La Familiale, rue Galtier), L’Etoile (vers 1968, sous l’église de la Vierge), et bien sûr L’Eden de Chantraine (où naîtra La Boite à Films dans les années 70)…

Depuis 1974, le Palace, salle emblématique d’Epinal, a bénéficié de constants travaux de mise à niveau avec la réalisation des salles Méliès (1974), Bourvil et Fernandel (2 x 115 places en 1981), Delluc et Gance (108 et 88 places en 1984).

En 1989 est créée la société d’économie mixte SEM Palace Epinal (la Ville en est l’actionnaire principal) qui rachète le complexe : le hall d’accueil et le 1er niveau sont complètement transformés, la grande salle Lumière (345 places) est équipée en son Dolby stéréo A et SR, labellisée THX.

En 1994-1995, les six salles sont modernisées (fauteuils, équipements de projection, sonorisation…). En 2001, la façade et le hall d’accueil sont rénovés, la climatisation installée, le son amélioré.

En 2003, on repense la décoration de cinq salles.

Tous ces efforts ont influé sur une fréquentation en forte hausse : 140 000 spectateurs en 1989, 266 000 en 2010 (et plus de 305 000 en 1998, année exceptionnelle avec Titanic, Les Visiteurs 2, Le Diner de cons, Taxi).

La programmation très variée (300 films par an dont 150 en sortie nationale, se partageant entre « grand public » et « art et essai ») n’est pas étrangère à ce succès.

En 2011, cent ans tout juste après la naissance de la première salle spinalienne, et après 94 ans de bons et loyaux services, le site de la rue des Etats-Unis a céder sa place aux travaux de construction d’une SMAC (Salle de Musiques Actuelles).

Au centre ville toujours, les Cinés Palace de la rue Saint-Michel offrent dorénavant huit salles de grand confort.

Dotées des toutes dernières technologies (son digital, projection numérique, 3D…), elles sont classés Art et Essai, labellisées Jeune public et Recherche et découverte par le Centre National du Cinéma et de l’image animée.

Quelques photos prises le 21 Janvier 2012, quelques semaines après la fermeture du Cinéma Palace rue des Etats-Unis, et lors d’une opération « fauteuil à vendre pour 10 euros ».

Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.
Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition. Le Cinéma Palace rue des Etats-Unis peu de temps avant sa démolition.

1 Comment on L’ancien Cinéma Palace d’Epinal

  1. le concorde a fermé ses porte en 1987 , le film over the top avec stallone etait à l’affiche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :